Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MONTPELLIER MÉTROPOLE ÉCOLOGIE

Jean Claude BIAU Actions sociales & écologistes MONTPELLIER MÉTROPOLE MEDITERRANEE & OCCITANIE

MONTPELLIER MÉTROPOLE ÉCOLOGIE

"L’ART DE REFAIRE L’HISTOIRE"

Les spécialistes de la « Machine à perdre » ! 
Un quatuor se voulant les représentants d’un ordre moral politique
a lancé un
 appel dont le seul but est « on ne veut pas de Georges FRECHE ».

Voilà bien tout un programme politique !


Cette démarche politicienne ne peut que contribuer à affaiblir la gauche et les

écologistes qui pendant des années ont agi et lutter sur le terrain pour redonné à

cette région une nouvelle dynamique économique, sociale et écologiste.


Le bilan de la Gauche et des écologistes de la liste « Union Toute » mené par

Georges FRECHE a réalisé une rupture avec la politique de droite en matière

sociale, économique et écologique.


Georges FRECHE, comme nous tous, à sans doute ses défauts, mais qui peut

contester sa détermination, sa vision et les réalisations qui ont fait de Montpellier, de

son agglomération ce qu’elle est aujourd’hui, qui peut contester que la région

Languedoc Roussillon prend un nouvel élan sous sa direction.


Ses personnes ne doivent pas se rappeler que cette région vient de sortir de 18 ans

de gestion de la droite en alliance avec le Front national.

Ses personnes ne doivent pas savoir que cette droite ne rêve que de reconquérir

cette région à moins que…


Un peu d’histoire pour se rappeler qu’en 1994, la droite avec Jacques BLANC été

réélu avec le soutient d’élus Verts du Conseil régional et que François LIBERTI

maintenait sa candidature contre le candidat écologiste Yves PIETRASANTA et

empêchait ainsi la Gauche de reprendre cette région.


Au moment ou des alliances ont lieu à saint de Védas, Aigues-Mortes…entre des

Verts et des listes de droite ont peut légitimement se posé des questions.


Ce n’est pas par des actions politiciennes, au moment ou la crise, la politique de la

droite frappe que l’on redonnera l’espoir dans une politique de gauche et écologiste

nous ne voulons pas dans cette région de machine à perdre.


Valeur de Gauche ?  Ou « L’ART  DE REFAIRE L’HISTOIRE »


Non pas « un trou de mémoire » comme François LIBERTI le laisse entendre, mais bien des faits factuels qui ont gardés leur histoire.

Est-ce Biau ou le journal "le  Monde", sous la plume de Jacques MONIN (correspondant local du journal) qui titre le dimanche 29 mars 1992 « Languedoc Roussillon : M. Jacques BLANC (UDF-PR) a reçu le soutient des Verts » et précise que le maintient du candidat communiste a favoriser l’élection de J.BLANC ?

Est-ce Biau ou le journal "Libération" qui le 28 mars 1992 titre sous la plume de Gilbert LAVAL « Languedoc : Jacques BLANC et ses amis Les Verts », précisant que les communistes déclaraient en séance qu’ils ne voteraient ni pour la droite ni pour la gauche de gouvernement.

Est-ce Biau ou le journal le Figaro qui titré le 28 mars 1992 « Les Verts et le PC ont favorisé BLANC » et précisant que le président sortant a pu sans peine résilier son accord passé avec le FN.

Est-ce Biau ou le journal Midi Libre qui dans ses éditions du 28, 30, 31 mars 1992 rappelé la position d’élus régionaux communistes et l’édition du 10 avril 1992 la condamnation par plusieurs élus communistes de la position adoptée par ses conseillers régionaux communistes. D’autant que nous furent nombreux et surpris à découvrir, en 1992, des pages entières de publicité de la région LANGUEDOC ROUSSILLON dans le journal « Le Travailleur du Languedoc » (organe de presse du PCF).

Concernant les sous entendus sur Yves PIETRASANTA je me permets de rappeler que Maire de Mèze il a depuis 1977 toujours favorisé l’union de toute la gauche et des écologistes et que les communistes y ont toujours eu leur place, d’autant que mes « trous de mémoire » se rappelle que Yves PIETRANSANTA fut le candidat soutenu par les communistes aux élections sénatoriales des années 80.

Quant aux valeurs de Gauche,  celles-ci ne consistent pas à favorisé un retour de la droite dans cette région, elles consistent, bien au contraire, à favorisé l’union de toutes les forces politiques progressistes, démocrates et écologistes pour poursuivre et accentuer un programme tourné vers une éco région du développement durable, solidaire, sociale et économique avec une industrie et des énergies vertes.

Jean Claude BIAU

  Juin 2009

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article