Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MONTPELLIER MÉTROPOLE ÉCOLOGIE

Jean Claude BIAU Actions sociales & écologistes MONTPELLIER MÉTROPOLE MEDITERRANEE & OCCITANIE

MONTPELLIER MÉTROPOLE ÉCOLOGIE

ONESTA & l'enfumage, mariage de la carpe et du lapin

ONESTA & l'enfumage, mariage de la carpe et du lapin

Avec son sondage Onesta voudrait faire croire qu'il est l'homme providentiel et qu'il est l'incontournable tête de liste régionale des forces de la gauche de la gauche et des écologistes et pour arriver à ses fins il c'est commander un bon petit sondage à sa gloire, espérant ainsi convaincre ses alliés potentiels de voter pour lui tête de liste.

La réalité et bien différente en fait sa stratégie est: Dans toute les régions EELV doit être tête de liste le Front de Gauche, (PC, PG, Ensemble, Nouvelle Donne etc...) ne sont que des forces d'appoints, des supplétifs permettant à Gérard Onesta ici, ou Sandrine Rousseau en NPDC-Picardie d'essayer d'assurer leurs hégémonie, il semble qu'en NPDC-Picardie le PC comme en Rhône Alpes-Auvergne ne marche pas dans cette OPA que Mélenchon dénoncé, a juste titre, il y a quelque temps.

D'autant que dans cette opération on prend les citoyens électeurs pour des "débiles" cette démarche opportunistes, celle de la carpe et du lapin, n'à rien de programmatique mais bien au contraire politicienne.

Quels convergences entre entre le PC et EELV, quelques exemples:

EELV et Onesta sont pour la disparition des départements le PC pour leurs maintient.

EELV et Onesta sont pour une Europe Fédérale le PC pour une Europe des Nations souveraine.

EELV et Onesta sont pour une sortie rapide du nucléaire le PC, malgré une évolution, est pour le maintient à un au niveau du nucléaire et considère la fermeture de Fessenheim comme une décision politicienne.

EELV et Onesta sont contre Notre Dame des Landes, Sivens, une certaine décroissance. Et le PC ?

Et on pourait continuer le catalogue des dirgences de fond entre ses alliés. Et il voudrait (Onesta) nous faire croire qu'ils pourraient gouverner une région en commun et je ne parle pas d'un 2é tour des régionales pour un éventuel accord avec le PS & PRG. En fait le FDG devrait se méfier, (dixit les derniéres élections municipales de Montpellier) et bien voir qui détient l'accord de fusion éventuelles des listes car en l'occurence la tête de liste décide et ses alliés se retrouve cocu, content après avoir payer la chambre.

Mais il est vrai que ONESTA est un roi de l'enfumage....!

Jean Claude BIAU

Régionales

L’atome de la discorde entre EELV et le PC

Au sein des écologistes, la question du nucléaire divise partisans et opposants d’alliances à la gauche du PS

Pierre Laurent et Emmanuelle Cosse: divergence nucléaire? Sipa

REGIONALES: RESOLUTION DU PARTI DE GAUCHE NORD-PAS-DE-CALAIS PICARDIE

10 SEPTEMBRE 2015 PGNORD LAISSER UN COMMENTAIRE

Réunis hier soir à Arras en AG grande région les adhérents du Parti de Gauche autour de leur chef de file Laurent MATEJKO et Marie-Laure DARRIGADE ont choisi le Rassemblement du Front de Gauche avec Europe Écologie les Verts et adopté la résolution suivante:

résolution AG régionale du PG Nord-Pas de Calais-Picardie
Arras, 9 septembre 2015
La nouvelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie doit relever les plus grands défis sociaux et écologiques. Région industrielle et agricole profondément marquée par l’exploitation des hommes et de son environnement, elle concentre les taux de chômage parmi les plus importants du pays et les séquelles héritées du 20ème siècle. Une partie croissante de sa population est aujourd’hui tentée par le vote d’extrême-droite ou par l’abstention, illusoires remèdes aux maux dont souffrent nos concitoyens, mais aussi expression d’une révolte froide vis-à-vis des gouvernements UMP et PS. Ces maux sont aggravés par les politiques d’austérité et à courte-vue menées indifféremment par les majorités au pouvoir sous tutelle des Traités européens imposés. C’est dans ce cadre que se dérouleront les élections régionales de 2015.
Lors de son Assemblée générale régionale du 27 juin 2015, le Parti de Gauche Nord-Pas de Calais-Picardie a indiqué à quelles conditions il souhaitait s’engager en vue des élections régionales de décembre, et construire une nouvelle offre politique anti-austéritaire, autonome du Parti socialiste et résolument orientée vers un projet écosocialiste.
Sur cette base, des échanges ont commencé avec le Parti communiste français, Europe Écologie Les Verts, Ensemble !, auxquelles se sont jointes la Nouvelle Gauche socialiste et Nouvelle Donne, dans une série de réunions bilatérales, ou spécifiquement du Front de gauche, ou incluant toutes les parties. À la mi-juillet, il a été convenu entre ces forces de créer trois groupes de travail « Projet », « Listes » et « Campagne » afin de donner corps à un rassemblement des forces politiques progressistes opposées à la politique du gouvernement et faisant place à l’implication des citoyens eux-mêmes. Ces groupes de travail ont permis de vérifier la grande convergence d’analyse et d’ambition entre le Parti de Gauche et ces partenaires. Oui, nous pouvons gagner cette région. Oui, nous pouvons la diriger et la transformer pour le bien-être de ceux qui y vivent.
À ce jour, il nous faut constater que le processus de rassemblement de ces forces est menacé par un désaccord persistant sur la tête de liste régionale, revendiquée à la fois par EELV (pour Sandrine Rousseau) et par le PCF (pour Fabien Roussel).
Nous appelons à trouver les moyens pour le dépasser. Cela passe par le respect, au plan national, de nos électeurs : ceux-ci doivent pouvoir se retrouver dans nos listes, d’où l’instauration partout de binômes paritaires dont des têtes de listes qui incarneront la diversité de nos rassemblements. Le PG prend ses décisions en tenant compte du paysage de nos listes au plan national. Au plan régional cette diversité doit se lire, au-delà du binôme, dans les têtes de listes départementales et les places éligibles équitablement réparties entre nos forces politiques ainsi qu’une proportion réservée aux citoyen-ne-s non encartées.
Pour parvenir à ce résultat, tout le monde doit rester dans le processus. C’est pourquoi nous regrettons les annonces unilatérales du PCF, sa non-participation aux groupes de travail indiqués plus haut, et le lancement d’une campagne autonome autour de Fabien Roussel, mettant à mal la dynamique à laquelle le PG participe activement.
Ce blocage ne peut perdurer, sous peine de ruiner toute chance de construire l’alternative sociale et écologiste, et de ne pouvoir offrir à l’électorat populaire la possibilité d’un vote utile sanctionnant l’actuelle majorité parlementaire.
Tout en espérant que tous nos partenaires du FDG retrouvent le chemin de l’unité, le PG poursuit la dynamique engagée dans la démarche entreprise avec EELV, la Nouvelle gauche socialiste et Nouvelle Donne.
Le Parti de Gauche rappelle les conditions nécessaires à son engagement dans une liste de premier tour :
• Une prise de position d’autonomie sans ambiguïté vis-à-vis du Parti socialiste ;
• Aucun préalable sur le deuxième tour au cours de la campagne de premier tour, les décisions de la liste sur la conduite à tenir, devront être prises en fonction des conditions concrètes à l’issue du premier tour ;
• Cette décision devra être prise collectivement, en y associant l’ensemble des parties prenantes du rassemblement, et non par la seule tête de liste ;
• Une autonomie de décision pour le PG entre les deux tours des élections régionales ;
• La dénonciation des politiques austéritaires menées au plan local, national et européen ;
• Un projet ambitieux de transition sociale et écologique de notre région ;
• Une stratégie conquérante qui permette de dépasser le cadre du Front de gauche et de rassembler toutes les forces de la gauche de résistance sur la base d’un projet alternatif au social-libéralisme ;
• L’adoption du label national commun aux forces politiques unies sur ces objectifs, qui assurera la visibilité du rassemblement et empêchera son appropriation par l’une ou l’autre de ses composantes ;
• La rédaction et l’acceptation d’une charte éthique qui fixera les grands principes d’engagements des candidats (non cumul, suivi après élection…) ;
• La constitution d’assemblées citoyennes et représentatives afin de permettre la participation des citoyens à l’action politique avant et après l’élection régionale.
Vus les échanges en cours entre forces politiques de gauche et écologistes dans la région, vu le rapport politique présenté lors de notre assemblée générale, et vus les débats de ce jour, l’Assemblée générale régionale du PG :
_Donne mandat à ses représentants d’approfondir les négociations avec EELV, la Nouvelle gauche socialiste, Nouvelle Donne, et avec toutes les forces qui s’inscrivent dans cette dynamique dans le but d’aboutir à une projet commun et à une liste qui exprime notre ouverture et notre ambition collective ;

_Invite avec insistance Ensemble ! et le Parti communiste à participer à ce rassemblement, afin que le Front de gauche dans son entier contribue au mouvement en cours de formation, et ce sur la base d’un projet élaboré collectivement.
L’Assemblée générale exprime la profonde conviction que l’union de toutes les forces de la gauche d’alternative sociale et écologiste peut dépasser les sociaux-libéraux, et garder la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie à gauche.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article