Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MONTPELLIER MÉTROPOLE ÉCOLOGIE

Jean Claude BIAU Actions sociales & écologistes MONTPELLIER MÉTROPOLE MEDITERRANEE & OCCITANIE

MONTPELLIER MÉTROPOLE ÉCOLOGIE

Georges Fréche & les Ministère ...!

Georges Fréche & les Ministère ...!

"Ministre des Pots de chambres… !"

Dans cette période ou revient cette lancinante question sur un ou une ministre, ou plutôt un ou une secrétaire d’état de notre région de Montpellier il me revient une anecdote, expérience que j’ai vécu, qui répond également à celle de savoir si Georges Fréche attendez, avec impatience cette nomination.

Non celui ci n’à jamais été dupe de celle ci !

En effet un dimanche matin de mai 1988, le préfet de la région Languedoc Roussillon me joint sur le téléphone d’astreinte en ma qualité d’adjoint au maire de la ville de Montpellier.

Celui ci me demande de pouvoir joindre Georges Fréche de la part de Madame la Ministre Georgina Dufoix. Ne disposant, à ce moment là les portables individuel n’existé pas encore, pas du tel perso de Georges je précise au Préfet que je m’occupe de joindre celui ci et que nous le tiendrons informé, il me donne à cette occasion les coordonnés du Cabinet de la Ministre.

Je me rend donc au domicile de Georges Fréche qui demeurais, à cette époque dans une villa du chemin de Moulares ou Georges Fréche me reçoit avec Claudine son épouse et j’informe Georges de l’appel du Préfet au non de la Ministre Dufoix.

Georges me fait venir dans le petit bureau qui jouxte la piscine de la villa et je lui donne les coordonnés de la Ministre dont il n’à pas besoin car ll l’appelle directement, ayant lui les coordonnés perso de Georgina Dufoix, et me demande de rester avec lui.Georgina Dufoix est la Gardoise du gouvernement ponte du Protestantisme des Cévennes et Georges qui la tutoie lui demande, après les comment sa va d’usage, les raisons de l’appel.Celle ci lui précise que son appel et une proposition qui émane du premier Ministre avec l’accord du Président de la République, à savoir qu’il lui est proposé le poste de Secrétaire d’État aux rapatriés sous sa responsabilité de « Ministre déléguée à la Famille, aux droits de la Femme, à la Solidarité et aux Rapatriés«

Après un petit moment de surprise très rapidement Georges Fréche connaissant sur le bout des doigts le budget et la politique en direction des rapatriés, très nombreux à Montpellier, lui répond sans fard « tu dira à François (Mitterrand) que je ne suis pas dupe de l’opération ( le rendre impopulaire à Montpellier ou des milliers de rapatriés sont venus s’établir) et qu’il ne m’aura pas avec un plat de lentilles je ne serais pas la poterie, le pot de chambre du gouvernement, je ne serais pas cocu et payant la chambre….d’un Secrétariat d’État sans moyens

Après cette diatribe la discussion c’est traduite, plus calmement, par l’analyse politique, la défaite des législatives de 1986, les pieds noir, sur Edgar Tailhades et les forces du protestantisme en Languedoc Roussillon.

Cette anecdote pour rétablir sur Fréche et la fonction Ministérielle à tout pris et sur les pièges qui peuvent se tendre aujourd'hui par exemple sur Philippe SaureL

Jean Claude Biau

élus de la Ville de Montpellier de 1983 à 2007

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article